Kendalch

Aller en bas

Kendalch

Message  gildas le Jeu 29 Déc - 14:56

Un extrait d'article intéressant du Télégramme du jour :
Fédération regroupant les cercles celtiques et les associations de danse loisir, Kendalc’h est né en 1950. En 1985, son antenne départementale, Kendalc’h Penn-ar-Bed, voit le jour. Elle rassemble, à elle seule, une quarantaine d’adhérents. « Nous collectons et centralisons les informations pour les transmettre aux groupes. On fédère les cercles afin que chacun ne travaille plus seul dans son coin. On propose également un programme de formation en danse, aussi bien pour les enfants que les adultes, et organisons les grands rassemblements ainsi que les concours », explique Gwenn Douguet, permanent de Kendalc’h Penn-ar-Bed.
Effort de communication
On se dit qu’avec le nombre important de fest-noz, celui qui souhaite danser pourra toujours assouvir son envie sans forcément passer par un cercle celtique. « On voit de plus en plus de personnes qui viennent nous voir. Il n’y a pas chez nous d’essoufflement. Au contraire, en cinq ans, le nombre de cotisations a même augmenté de moitié. Il y a ceux qui viennent simplement en loisir prendre part à des cours hebdomadaires et qui, par exemple, n’osent pas se lancer en fest-noz avant de vraiment connaître les pas. D’autres, plus assidus participent aux spectacles et concourent en costumes », répond Gwenn Douguet.
La fédération départementale compte ainsi 44 adhérents, 21 cercles celtiques et 23 groupes de danse loisir. Mais ce dernier admet un problème d’image que l’actuel effort de communication tente de gommer. « Avant il y avait plus de réticence. On trouvait que le cercle c’était un peu démodé, on pouvait même en avoir honte. Pour nous, la communication est le grand enjeu d’aujourd’hui. Il faut, par exemple que l’on arrive, à valoriser nos créations ».
Sauvegarde du patrimoine
Kendalc’h joue aussi un rôle de sauvegarde du patrimoine chorégraphique de la Bretagne, ce que confirme le permanent : « Sans les cercles celtiques, beaucoup de danses tomberaient dans l’oubli. Ainsi, l’association de Châteaulin a su réhabiliter la gavotte Rouzig. Aujourd’hui hélas, en fest-noz, seules une dizaine de danses sont pratiquées et tout le monde danse la gavotte de la même manière, oubliant les spécificités des différents terroirs ». Pourtant, selon Kendalc’h, il existerait entre 300 et 500 danses bretonnes, certaines ayant été complètement oubliées.
avatar
gildas
-
-

Nombre de messages : 58
Localisation : Lannuon
Date d'inscription : 01/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/bretonnes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kendalch

Message  B.G le Jeu 29 Déc - 20:40

Bonsoir

gildas a écrit:.......
La fédération départementale compte ainsi 44 adhérents, 21 cercles celtiques et 23 groupes de danse loisir. Mais ce dernier admet un problème d’image que l’actuel effort de communication tente de gommer. « Avant il y avait plus de réticence. On trouvait que le cercle c’était un peu démodé, on pouvait même en avoir honte. Pour nous, la communication est le grand enjeu d’aujourd’hui. Il faut, par exemple que l’on arrive, à valoriser nos créations ».

C'est déjà bien que de s'en rendre compte....mais aussi faut-il oeuvrer...ce n'est pas le tout de la dire !

B.G
avatar
B.G
Administrateur

Nombre de messages : 210
Localisation : Gwengamp
Date d'inscription : 30/09/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum